Vous avez enregistré une interview d’un grand sportif ou d’une personnalité locale, vous avez pris quelques notes et il vous faut à présent rédiger un article qui reproduit l’intégralité des propos tenus dans cet entretien.

Vous avez assisté à une réunion ou à une conférence et vous aimeriez disposer du compte rendu complet de cet événement.

Votre blog contient de nombreuses vidéos très attractives pour votre audience, mais vous souhaiteriez disposer d’articles qui reprennent les idées traitées dans vos vidéos, et ce, afin de diversifier votre contenu et améliorer votre référencement sur Google.

En somme, vous avez besoin d’une transcription audio.

 

De multiples contenus peuvent être retranscrits

Le terme même de transcription est employé dans de nombreux domaines, la musique, la linguistique, la génétique, mais dans le sens qui nous intéresse ici, il désigne le processus qui permet de passer d’un contenu oral (capté sous format audio ou vidéo) à un texte.

Cette opération que l’on appelle transcription audio consiste à reporter à l’écrit ce qui est exprimé à l’oral, lors de différents événements :

— un discours

— une interview

— un entretien

— une formation

— une réunion

— une conférence

— un colloque

— un séminaire

— une émission de radio

— un documentaire, etc.

La transcription permet de disposer d’un écrit qui reproduit de manière intégrale ou plus ou moins synthétique les propos tenus à l’oral.

 

A chaque usage, sa transcription

Vous allez me dire que l’on ne s’exprime pas de la même façon à l’écrit qu’à oral, que la transcription risque alors d’être illisible et inutilisable. Vous n’avez pas tort.

Vous vous demandez peut-être si la transcription transforme le style oral en syntaxe écrite. Eh bien, je vais vous dire que cela dépend.

Mais ça dépend de quoi ?

Qu’est-ce qu’une bonne transcription ?

 

Dans son sens premier, la transcription a tendance à désigner une transcription intégrale, que l’on appelle également transcription verbatim ou transcription in extenso. Dans ce cas de figure, tous les mots utilisés à l’oral sont effectivement portés à l’écrit. Les phrases ne sont pas modifiées, les répétitions et les hésitations ne sont pas supprimées.

On peut même y faire figurer les onomatopées, les rires ou les pleurs. Ces indications permettent de retranscrire, au-delà des mots, les émotions de la personne, son état d’esprit et de traduire toute une ambiance. On se retrouve donc avec un texte brut qui peut effectivement être difficilement lisible, mais il a son utilité dans des cas bien précis : l’analyse sociologique ou anthropologique, les recherches historiques, ou encore l’étude des comportements et habitudes de consommation à travers les focus groups.

 

La transcription peut également prendre une forme plus épurée.

Les aspects non verbaux, la façon dont la personne s’exprime ne vous intéressent pas. Vous souhaitez avoir un texte débarrassé des tics oraux, des répétitions qui encombrent la compréhension à l’écrit.

La transcription se veut alors plus soignée au niveau du style. Elle est optimisée pour que le texte soit directement diffusable ou puisse être réutilisé sur d’autres supports écrits.

Enfin, on peut envisager que la transcription aille encore un peu plus loin et soit accompagnée d’une reformulation permettant de disposer cette fois d’un texte parfait à l’écrit ou synthétique.

 

Vous l’aurez compris, le résultat d’une transcription dépend de ce que vous souhaitez en faire par la suite, l’archiver, la diffuser, l’analyser. Le champ de la transcription audio est large : à chaque usage, sa transcription.

 

Par conséquent, une bonne transcription est celle qui répond au plus près à vos besoins.

 

A vous de jouer !

Vous avez des questions sur la transcription, sur son utilité ? Vous vous demandez quelle serait la formule la plus adaptée à vos besoins ? N’hésitez à nous contacter pour en savoir plus et recevoir un conseil personnalisé.

Cet article vous a plu, il peut également être utile à votre entourage, vos collègues, n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux en cliquant sur les boutons de partage situés juste en dessous.