Transcription d’un conseil municipal

transcription conseil

Extrait du conseil municipal de la ville de Montpellier, du 27 septembre 2019

Les 30 premières minutes du conseil municipales sont retranscrites

https://www.montpellier.fr/video/UgfRCWDqR9c/list/PLfuJs_7GpNXOQJS7bfKFptMNvOLOak4ei/chaine/UCytq-3V3HuRaNbzBkjdJbzQ/233-seances-conseil-municipal.htm

Monsieur le Maire : Veuillez prendre place. Je déclare ouverte la séance du conseil municipal de la ville de Montpellier du 27 septembre 2019. Avant de procéder à l’ordre du jour et vu les circonstances nationales qui vont entraîner une journée de deuil national lundi, je vous proposerais de vous lire la circulaire qui émane du Premier ministre et qui s’adresse à tous les maires du pays.

Ensuite, je vous proposerais d’observer, en la mémoire du président de la République disparu, une minute de silence, et je vous indiquerai aussi comment nous observerons le deuil national.

Les drapeaux seront en berne lundi et la journée de deuil national à la suite du décès de Monsieur Jacques Chirac, ancien président de la République, se poursuit par cette lettre du Premier ministre.

Monsieur le Maire en donne lecture :

« J’ai l’honneur de vous faire connaître qu’à la suite du décès de Monsieur Jacques Chirac, ancien président de la République, le chef de l’Etat a décidé, sur ma proposition, de faire du lundi 30 septembre 2019 prochain une journée de deuil national.

Vous donnerez les instructions nécessaires pour que les drapeaux soient mis en berne pendant cette journée sur tous les bâtiments et édifices publics. Selon des modalités qu’il vous appartiendra de fixer, vous veillerez à organiser à 15 heures un moment de recueillement permettant aux agents des services publics relevant de votre autorité ou placés sous votre tutelle de s’associer à ce deuil national. Les enseignants qui le souhaitent peuvent également consacrer un cours de cette journée à l’évocation de la mémoire de l’ancien chef de l’Etat.

Edouard Philippe, Premier ministre. »

Monsieur le Maire : Je vous proposerais d’observer immédiatement une minute de silence. Lundi, nous avons un conseil de métropole à 16 heures, cela sera l’occasion à 15 heures d’évoquer la mémoire du chef de l’Etat disparu devant la métropole et seront conviés l’ensemble des personnels de la ville et de la métropole.

Les membres du conseil municipal observent une minute de silence.

Monsieur le Maire : Je vous remercie. Je vous propose d’élire Maud Bodkin secrétaire de séance et je lui demande de venir avec nous pour l’appel nominal.

Madame Maud BODKIN procède à l’appel.

Monsieur le Maire : Merci, le quorum est valablement atteint, nous pouvons donc délibérer. Nous pouvons procéder à l’ordre du jour. Je vais vous proposer comme nous le faisons d’habitude d’honorer une personnalité de la ville qui marque son temps et qui marque le corps social de Montpellier. Il s’agit d’hommes de culture, de sportifs, de chefs d’entreprise, tous ceux qui portent un peu sur leur peau les couleurs de Montpellier.

Je vais accueillir Andy Delort qui est footballeur professionnel, avant-centre de l’équipe de Montpellier. Il est aussi international algérien. Il a gagné la Coupe d’Afrique des Nations. Nous avons donc un Montpelliérain très célèbre sur le continent européen et sur le continent africain.

Je le remercie beaucoup d’avoir accepté cette distinction et je vais lui demander de me rejoindre au pupitre afin que je vous dise un certain nombre de choses qui le concernent. Je lui donnerai ensuite la parole, après lui avoir remis officiellement la médaille de citoyen d’honneur de la ville de Montpellier.

Andy Delort entre dans la salle du conseil et rejoint le pupitre.

Monsieur le Maire : Je voudrais, en premier lieu, remercier Andy Delort pour sa présence, ici, au conseil municipal devant tous les élus, majorité, opposition, qui le reçoivent de façon officielle dans cet Hôtel de Ville de Montpellier.

Le sport permet de vivre des moments qui nous dépassent. Ils restent alors gravés dans nos mémoires, et malgré les années, ils suscitent toujours la même émotion à leur évocation. Andy Delort, vous qui allez fêter vos 28 ans dans quelques jours, vous nous avez fait vivre des moments rares. Chaque but est un événement et tous les footballeurs s’en souviennent toute leur vie, même les footballeurs amateurs. Ils se souviennent de tous les buts qu’ils ont marqués, cela devient gravé dans leur ADN. C’est le miracle du football.

Je veux parler ici de cette soirée de février dernier et de cette fameuse 74e minute où vous êtes allé marquer à Nîmes dans ce match de derby qui a, pour vous, et pour nous, une saveur particulière. La 74e minute, la minute de Louis Nicollin, celle qui fait claquer les applaudissements des supporters, est un hommage à celui qui a incarné, pendant tant de décennies, le foot à Montpellier.

Je ne peux aussi ne pas parler de votre participation à la dernière Coupe d’Afrique, dans la sélection algérienne. Vous étiez dans cette équipe, aujourd’hui mythique, qui a ramené le trophée de champion. L’Algérie attendait cela depuis 29 ans. Vous appartenez aujourd’hui à la légende des Fennecs.

Une de vos qualités, Andy Delort, c’est la simplicité, la proximité. Vous aimez les gens et j’ai encore pu le constater cette année dans votre ville natale, pour la Saint-Louis, où vous alliez de l’un à l’autre avec cette amabilité naturelle que vous portez en vous.

C’est à Sète que vous avez chaussé, pour la première fois, vos crampons. Cette ville, vous ne l’avez jamais oubliée puisque vous avez encore répondu présent à la demande de Bénédicte Sablos, entraîneuse des féminines du FC Sète, pour devenir le parrain de l’équipe féminine.

Mais revenons à Montpellier et au MHSC. Enfant, au pied du mont Saint Clair, vous rêviez de jouer dans ce club et c’est en juillet 2018 que sous le numéro 11, vous porterez enfin le maillot du MHSC. Votre association avec Gaëtan Laborde s’avérera d’emblée très fructueuse. Le 28 septembre 2018, vous marquez le premier des 14 buts que vous inscrivez la saison dernière et à l’issue de laquelle vous êtes sacré meilleur buteur du MHSC.

Vous serez aussi lors de cette saison, qui restera celle de la maturité, l’un des meilleurs attaquants de Ligue 1. Vous êtes un attaquant rude qui malmène les défenses adverses, mais avec correction. Cette année, vous visez les 16 buts. Pour vous, cette seconde saison au sein du MHSC est la plus importante, celle de la confirmation, celle de la confiance renouvelée du président, Laurent Nicollin, et de l’entraîneur Michel Der Zakarian qui est là et que je salue. 

Vous avez besoin de défis, d’enjeux, c’est un des traits de votre caractère. Certains disent que vous êtes entier. C’est une grande qualité d’être entier. A Montpellier, qui est notre ville, dans le club du MHSC que nous aimons beaucoup, des personnalités comme la vôtre sont extrêmement appréciées. 

Pour toutes ces raisons, pour tous ces résultats et pour votre simplicité dans les relations humaines qui est tellement agréable à vivre, Andy Delort, je vais vous faire citoyen d’honneur de la ville de Montpellier.

Applaudissements.

Andy Delort offre un tee-shirt du club à Monsieur le Maire.

Monsieur le Maire : Il n’y a rien de plus beau que cela.

Applaudissements.

Monsieur Andy DELORT : Je n’ai pas trop l’habitude. Je suis meilleur sur un terrain à me battre avec les défenseurs que d’être là. Je voulais d’abord vous remercier d’être tous ici présents. Cette réception en mon honneur me touche et me va sincèrement droit au cœur. Merci, Monsieur le Maire. Merci, Monsieur Saurel ainsi qu’à Madame Ayache, adjointe à la jeunesse et aux sports, pour cette magnifique initiative.

Cela fait déjà un an que je porte ce maillot emblématique du MHSC et j’ai probablement vécu la plus belle année de ma carrière. Je tiens particulièrement à remercier mon président, Monsieur Laurent Nicollin, car non seulement, il a cru en moi, mais il a su me mettre dans les meilleures dispositions afin que je puisse donner le meilleur de moi-même.

J’ai évidemment une énorme pensée pour loulou, car je sais que de là où il est, il nous regarde et nous encourage. Vous parliez tout à l’heure du but à la 74e minute à Nîmes, cela m’a beaucoup aidé et a été un moment extraordinaire pour moi. Je suis fier d’avoir mis ce but, il était très important. 

Je remercie tous les membres du club, mon coach, monsieur Michel Der Zakarian. Ce n’est pas marqué, mais je vais le faire comme je sais le faire, avec le cœur. Je vous remercie, coach, pour toute la confiance que vous me donnez. Je suis ici aussi grâce à vous. Je vais pleurer. Je vous remercie, car vous me donnez énormément de confiance en moi, et vous apportez énormément pour le club, pour la ville de Montpellier.

Je remercie aussi Pascal Baills. Je me rappellerai toujours de la première discussion à l’hôtel. C’est quelqu’un de franc et que j’apprécie énormément. Merci d’être présent, cela me touche énormément.

Comme vous le savez, le 19 juillet dernier, j’ai clôturé ma saison avec le trophée de la Coupe d’Afrique des Nations. Cela a été une aventure extraordinaire et je remercie le président de la fédération algérienne, monsieur Zetchi, tout le staff, tous les joueurs et bien sûr le sélectionneur, monsieur Jamel Belmadi. Il a construit une équipe de gagnants et nous a rendus fiers de ramener ce trophée en Algérie.

Merci au peuple algérien. Merci aux supporters de Montpellier. Merci à mes amis qui me soutiennent chaque jour. Ils sont là, je leur fais des misères, mais ils sont là et ils méritaient d’être là aujourd’hui. Je les embrasse très fort. 

Je remercie mon agent, Jean-Christophe Cano, monsieur Mourad Ibri qui m’a accompagné dans mes démarches administratives au consulat d’Algérie. 

Je remercie ma famille, mes parents, mes beaux-parents, ma femme, mes enfants. Sachez que je suis heureux uniquement quand je vous vois tous heureux. Merci pour tout.

Applaudissements.

Prise de photos.

Monsieur le Maire met sur son dos le maillot offert par Andy Delort.

Monsieur le Maire : Je vais le garder jusqu’à la fin. C’est très émouvant le foot.

Je voulais vous donner un certain nombre d’informations qui intéressent la ville de Montpellier. Nous avons reçu le courrier officiel pour la cité éducative qui se trouvera dans le quartier Mosson et dans le cadre du dossier ANRU.

Nous avons également reçu une inscription de la ville au réseau mondial des villes apprenantes UNESCO.

Du ministère de l’Economie et des Finances, j’ai reçu la missive de Bruno Le Maire et d’Agnès Pannier-Runacher sur les 300 000 euros sur les animations commerciales en centre-ville.

Enfin, nous avons reçu une demande de l’agglomération de Paris-Est, dont Nogent-sur-Marne est une des villes, qui est très intéressée par les halles Laissac et vient régulièrement les visiter pour s’en inspirer. Cela nous a fait plaisir. Quand nous inspirions un peu Paris, cela nous fait plaisir.

J’ai fait déposer sur les tables le vœu qui est proposé par le groupe socialiste sur le maintien du service public postal à Montpellier et j’ai fait figurer sur la table le vœu qui est celui de la majorité et qui rejoint globalement ce que vous avez dit, mais qui apporte des compléments d’informations. Nous en parlerons tout à l’heure lors du vote du vœu.

Je voudrais maintenant faire adopter l’ordre du jour du conseil municipal qui comporte 73 affaires.  Qui demande la parole ? Contre ? Abstention ? Adopté à l’unanimité.

Vous avez reçu le procès-verbal du 18 juillet 2019. Avez-vous des observations à formuler sur sa rédaction ? 

Je mets aux voix. Qui est contre ? Qui s’abstient ? Adopté à l’unanimité.

Vous avez également pris connaissance de la synthèse des décisions qui ont été prises depuis le conseil. Pas de demande d’intervention ?

Le prochain conseil municipal aura lieu le jeudi 21 novembre à 18 heures.

Avant de commencer les affaires, j’ai reçu un vœu qui émane du groupe socialiste La Gauche pour Montpellier. Monsieur Delafosse, voulez-vous lire le vœu que vous proposez ? Je le lis, si vous voulez.

Monsieur Michaël DELAFOSSE : Nous l’avons présenté à la conférence des présidents. Il a été enregistré et il est présenté en séance. Il y a une très vive émotion sur la fermeture du service public postal dans ce quartier. Nous y sommes attachés. Nous demandons solennellement que le conseil municipal se prononce pour dire à La Poste que ce bureau de poste ne doit pas fermer. 

Monsieur le Maire : J’entends. Le groupe majoritaire a écrit un vœu qui ressemble au vôtre, mais qui apporte des compléments d’informations supplémentaires. C’est pour cela que je vous proposais de lire en séance, à la fois celui que vous avez proposé et celui que nous proposons. Cela sera plus clair pour nos collègues élus.

Je salue l’arrivée de Monsieur Vignal, député La République en Marche.

Monsieur le Maire donne lecture du vœu porté par le groupe La Gauche pour Montpellier.

« Programmée sans concertation après une réduction progressive des horaires d’ouverture, la fermeture du bureau de poste de proximité des quartiers Bouisson Bertrand, Boutonnet, Saint-Charles est annoncée pour octobre 2019. Indispensable à la population et à la vie du quartier, ce choix fragilise la nécessaire proximité entre les services publics et les citoyens.

Le conseil municipal de la ville de Montpellier demande à la direction du Groupe La Poste de maintenir le bureau des quartiers Bouisson Bertrand, Boutonnet et Saint-Charles. »

Monsieur le Maire : C’est le vœu que vous avez proposé. Celui que nous proposons est le suivant.

Monsieur le Maire donne lecture du vœu porté par le groupe majoritaire.

« La Poste met en place un plan de restructuration de ses agences dans les quartiers de Montpellier. La Poste a décidé de fermer le bureau de Bouisson Bertrand par manque de clientèle quotidienne et par manque de volume d’opérations.

Cette décision ne nous appartient pas et nous la déplorons. Si la fermeture de ce bureau devait être confirmée, nous demandons au Groupe La Poste de mettre en place et en œuvre tous les moyens nécessaires pour maintenir ce service public de proximité afin que les habitants des quartiers concernés puissent en bénéficier. »

Qui demande la parole ? Oui, Monsieur Delafosse.

Monsieur Michaël DELAFOSSE : Monsieur le Maire, sans esprit de polémique, je pense qu’il faut que nous disions que nous ne sommes pas pour la fermeture de ce bureau de poste, clairement. Si vous le permettez, la formulation que vous faites – et je ne pense pas que cela soit dans votre attention – laisse entendre que c’est finalement fait et que vous valideriez.

Je pense que la proposition n° 1 a le mérite d’être une position un peu ferme. Vous savez aussi bien que moi combien il est difficile d’obtenir l’ouverture d’un bureau de poste sur le territoire d’une commune, quand cela ferme, cela ferme. Les propositions faites à des maires dans d’autres communes de services alternatifs sont transformées, étiolées, et ont finalement disparu avec le temps. 

Je crois qu’il serait bien que nous soyons assez clairs et explicites en disant que nous refusons cette fermeture auprès du Groupe La Poste. Je pense que la proposition n° 1 est dans cet esprit. Soit vous faites voter le vœu 1 et le vœu 2, et chacun se positionne.

Monsieur le Maire : Nous allons voter sur le vœu n° 1 et sur le vœu n° 2. Je vais demander au conseil municipal qui est favorable au vœu n° 1 et qui est favorable au vœu n° 2. 

Qui est favorable au vœu n° 1 ? 10.

Nous allons voter sur le vœu n° 2. Qui s’abstient ? Trois abstentions. Adoptée.

Affaire n° 1 : quartier des Cévennes, projet de rénovation urbaine. Il s’agit de la demande d’agrément de candidature pour Pégase Immobilier.

Y a-t-il des demandes d’intervention sur cette affaire n° 1 ? Je mets aux voix, en sachant que Mesdames Jannin et Santarelli ne prennent pas part au vote.

Contre ? Abstention ? Adoptée à l’unanimité.

 

Découvrez un autre exemple de transcription : 

Transcription d’une vidéo YouTube

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rédac Expert

Nous proposons un service personnalisé de transcription de fichiers audio et vidéo. Qualité, justesse, rapidité sont nos maîtres mots.
Transcription de réunions
Transcription d’interviews
Transcription d’entretiens
Transcription de vidéos

Contactez-nous

Société inscrite au RM d'Aix-en-Provence. SIREN numéro 800 283 947.

Téléphone : 06.58.14.81.77
E-mail: contact@redac-expert.fr
Site Internet : www.redac-expert.fr